histoire montesson
histoire de montesson

Association

loi 1901

n° 078 3012115

au journal officiel

 

Nos publications

"Accueil" "Montesson en direct"

À l’enseigne du singe
Notre tout premier article !

À chaque parution du bulletin municipal, le comité « Mémoire et Histoire de Montesson »proposera une évocation du passé de nos trois quartiers.
Aujourd’hui, l’enseigne « le singe ».

Nos anciens l’ont toujours connue placée sur la façade de la graineterie Bigot – aujourd’hui la pharmacie de la plaine – au bout de la rue du général leclerc.
- Moi je me souviens que pour rentrer on descendait deux marches et que le singe était là, juste au-dessus de la porte ;
- Oui, lors de la rénovation il y a dix ans environ, le singe a été déplacé sur la façade d’angle.
- Il y a aussi la girouette sur le toit
- Elle était déjà là aussi, une silhouette de singe accrochée par les quatre pattes à une barre métallique.

- Mais pourquoi un singe ? Y-a-t’il une histoire ?
- Sur le carreau des Halles, les cultivateurs des alentours désignaient nos maraîchers sous le sobriquet de « singes de Montesson ».

montesson histoire

- Ma tante m’a dit qu’on les appelait les singes parce qu’ils se copiaient les uns les autres. Si un maraîcher achetait un nouveau tourniquet d’arrosage, tous les autres achetaient le même. Elle disait aussi que son père, mon grand-père – il était né avant 1900 – se plaisait à répéter un vieux dicton ; « les singes de Montesson et les obstinés de Carrières vont chercher les ânes de Sartrouville ».

Quel rapport avec l’enseigne ?

Pourquoi un singe sur une graineterie ?

La graineterie était un magasin très important pour l’agriculture ; le village en comptait deux, l’autre était celle de M. Eigle, aujourd’hui le café Le Montesson. On lisait « Issues et fourrages*» au-dessus de la porte.

M. Eigle la décrit ainsi : « cette boutique de mon père, on y vendait de tout : graineterie, épicerie, corde à puits, sabots, chaussons, alcool camphré, fleurs macérées dans l’eau de vie pour soigner les coupures, racines de guimauve pour les dents des bébés, sulfate de soude pour les chevaux, etc. ». Extrait de : J-E. Zernecke, Montesson dans l’Orbe du Soleil, éd. Diguet-Deny, Saint-Germain-en-Laye, 1967.

montesson_histoire

La graineterie en 1980 (photo MJC). Sur l’enseigne on lisait " graines, poteries, produits d’entretien »

montesson histoire

En 2010 ( photo MHM)

* Issues : produits issus de la mouture des céréales, autres que la farine.
Fourrages : produits végétaux pour la nourriture des animaux.

 

Bienvenue sur notre site

 

 

Haut de page

Copyright 2012, Mémoire et Histoire de Montesson

création Patrick Mallet